Wiki Héros
Advertisement
Wiki Héros

Hajime Sugoroku est l'un des protagonistes du web manga Nanbaka écrit par Shō Futamata et publié depuis 2013. Une adaptation est en cours, diffusée de 2015 à 2017, où Hajime est doublé par Tomokazu Seki.

Hajime est l'un des plus grand gardes d'une prison japonaise nommée Nanba. Cette prison est réputée pour être impossible à s'en évader. Pourtant, un groupe de prisonniers tente encore de s'échapper. Outre ces quelques agitations, Nanba est une prison bien particulière.

Biographie

Passé

Lors de sa formation de garde à la prison de Nanba, Hajime a réussi ses examens avec tous ses points. Il n'aurait commis aucune erreur dans son rendement au travail et s'est forgé une réputation d'agent diligent et talentueux au moment où il était superviseur adjoint. Beaucoup de ses subordonnés l'admiraient et aspiraient à lui ressembler.

À un moment donné, le superviseur du bâtiment 5, Enki Gokuu aurait assassiné un détenu et Hajime est intervenu pour l'appréhender car son superviseur était incapable de le faire. Le combattant jusqu'à ce qu'il se rende, Hajime a été promu superviseur en reconnaissance de son courage et de sa force.[1]

Partie 1

Hajime est convoqué dans la cellule treize où Jyugo, Uno, Nico et Rock lui font des demandes banales, à son grand désarroi. Il les surprend plus tard en train de converser tout en faisant ses rondes et remarque à quel point ils sont insouciants. Il est bientôt forcé de chasser Jyugo, en fuite, le renvoyant dans sa cellule pour la troisième fois ce jour-là. Il continue d'exercer ses fonctions en s'occupant des détenus, au cours desquels il explique les jeux vidéo à Nico et s'entraîne avec Rock. Il reçoit plus tard la visite de son jeune frère, Hitoshi Sugoroku; leur visite est rapidement interrompue par Jyugo, Uno, Nico et Rock qui pensent que Hitoshi est une jolie fille. Hajime devient irrité en les informant du contraire après avoir fait ses adieux à son frère. Il passe plus tard un certain temps à se remettre d'une fièvre avant de retourner au travail où il donne à Seitarou Tanabata des conseils sur la façon de gérer les détenus gênants, en lui parlant de leurs faiblesses respectives. Quelque temps plus tard, Hajime transfère Tsukumo dans la cellule treize avant d'être forcé d'empêcher sa tentative d'évasion et celle de Jyugo au milieu de la nuit, envoyant Tsukumo dans la cellule onze en conséquence. Il emmène ensuite la cellule treize à leurs postes de travail où il explique la qualité du mobilier artisanal de la prison; il bat plus tard les détenus pour ne pas avoir fait leur travail correctement.

Après un certain temps, la directrice Momoko Hyakushiki retourne à la prison et demande à parler avec Hajime où il affirme qu'il n'y a eu aucun problème dans son bâtiment. Momoko et Samon Gokuu, le superviseur du bâtiment 5, restent sceptiques, le premier décrivant la cellule treize comme des condamnés évadés endurcis; Hajime les écarte et promet d'apporter des rapports détaillés le jour suivant, mais retourne à son bâtiment dans un état de panique, ayant cru qu'elle avait découvert la vérité sur les évasions. Hajime revient docilement le lendemain et, après un bref intermède au cours duquel il est attaqué et réprimandé par Samon, leur explique l'histoire des détenus. Il conclut qu'ils avaient de petites raisons de s'échapper dans le passé et qu'ils ne souhaitent plus le faire à cause de l'état supérieur de la prison de Nanba par rapport aux autres prisons; cependant, il reste méfiant des motivations de Jyugo et des vœux de garder un œil attentif sur lui.[2]

Nouvel an

Alors que la prison de Nanba se prépare pour la nouvelle année, Hajime arrive et dit à la cellule treize de commencer les préparatifs. Après le Nouvel An, il prend le bâtiment treize à l'assemblée du matin et écoute Momoko annoncer le tournoi du Nouvel An imminent. Alors que lui, Yamato Godai et Seitarou expliquent les règles à la cellule treize, Kenshirou Yozakura le superviseur du bâtiment 4 annonce que ce dernier représentera le bâtiment, à l'irritation de Hajime. Il est bientôt approché par Samon qui se moque de lui pour le résultat, aboutissant finalement à une dispute entre eux, Kiji Mitsuba le superviseur du bâtiment 3 et Kenshirou dont Hajime explique que c'est normal. Hajime remporte alors la première épreuve, avant de regarder le deuxième tour qu'ils ont gagné. Lors de la troisième épreuve, il nomme envoie Seitarou et explique les règles aux détenus. Quand Seitarou gagne, il fait la leçon à Kiji sur son arrogance.

Après le troisième événement, Hajime est approché par Nico qui prétend avoir vu quelqu'un flotter. Hajime balaie ses inquiétudes mais est obligé de participer à l'événement à venir lorsque Nico le tire dans l'arène pour regarder de plus près Upa, le détenu qu'il a surpris en train de flotter. Hajime participe à contrecœur, se battant contre Samon; ce dernier ordonne à Qi et Upa d'attaquer Hajime, mais il est protégé par Nico. Hajime devient bientôt irrité contre Samon qui a décidé de l'attaquer au lieu d'attaquer la toupie; il l'ignore et tente d'atteindre le sommet du bâtiment cinq, étant attaqué par le Ki d'Upa. Samon continue de le combattre avant d'exprimer ses soupçons sur le rapport de Hajime à Momoko. Irrité, Hajime le menace et reste intact contre toutes ses attaques ultérieures. Alors que Samon refuse de se soumettre, Hajime s'empare de la toupie et la jette sur ses adversaires, rendant le bâtiment treize victorieux.

Hajime reste éveillé toute la nuit suivante, puis s'épuise. Malgré cela, il accepte à contrecœur de participer à l'événement final lorsqu'il est menacé de le faire par Kenshirou, devenant de plus en plus irrité lorsque Jyugo est forcé de participer avec lui. Il apprend alors que le détenu de Kenshirou, Musashi, et Jyugo sont d'anciens compagnons de cellule. L'événement commence avec Hajime faisant courir Kenshirou dans un escalier pour ouvrir un tonneau de saké; Kenshirou l'empêche d'avancer avec son fouet tout en affirmant son désir d'être le garde le plus fort de Nanba à la place de Hajime. Hajime est perplexe et reste indemne après l'attaque de Kenshirou, ripostant avec une arme non fatale qu'il a récupérée dans une boîte d'armes à proximité. L'événement prend une tournure violente lorsque Musashi et Jyugo perdent leur sang-froid et commencent à se battre avec leurs pouvoirs surhumains respectifs. Ordonnés de les capturer, Hajime et Kenshirou ont du mal à se rapprocher d'eux en raison de la pyrokinésie de Musashi mais sont assistés par Kiji et Samon. Alors qu'eux et Kenshirou battent Musashi, Hajime entreprend d'interroger Jyugo, l'empêchant de tuer Uno avant de continuer à le battre jusqu'à ce que Momoko lui ordonne de s'arrêter; à ce moment-là, Jyugo a perdu connaissance. Hajime doit être retenu par les superviseurs restants pour l'empêcher de continuer, après cela, il procède à ouvrir le baril de saké, résultant en la victoire du bâtiment 13.

La victoire de Hajime se traduit par une célébration dans le bâtiment 13, qui est en grande partie ruiné en raison de l'apparence tachée de sang de Hajime. Il passe plus tard quelque temps dans le fumoir où il est réprimandé par Samon, Kenshirou et Kiji pour ses actions violentes, Mitsuru essayant de le défendre. Après s'être moqué d'eux quatre, Hajime se rend dans la cellule 13 où il est immédiatement agressé par Uno en colère qui l'accuse d'avoir tenté de tuer Jyugo. Hajime déclare que même s'il tuerait volontiers si son travail l'exigeait, ce n'était pas son intention. Après qu'Uno ait fait connaître son penchant inné et celui des autres pour Jyugo, Hajime retourne dans le fumoir où on lui dit qu'il a été suspendu trois jours. Horrifié par la perspective, Hajime passe ensuite la totalité de sa suspension à travailler.

Hajime retourne à la prison après sa suspension et on lui dit que les autres détenus se sont bien comportés en son absence. Il se déplace pour interroger Jyugo et, sur le chemin, rencontre Kenshirou qui propose une méthode d'interrogatoire plus efficace pour permettre à Musashi et Jyugo de communiquer en premier. Hajime accepte et rend visite à Jyugo à l'infirmerie, se moquant de son état de découragement avant de commencer la communication entre lui et Musashi. Il les écoute pendant qu'ils se révèlent leur passé; après la coupure de la communication, Hajime se moque de nouveau de son détenu et l'accuse d'être vide. Il affirme que Jyugo n'a aucun concept de motivation ou de cupidité, ce que Jyugo concède finalement. Hajime continue de l'aiguiller malgré sa misère et lui demande finalement de choisir son prix de victoire avant d'être transféré dans un autre bâtiment; après quelques incitations, Jyugo demande une chance après quoi Hajime lui permet de retourner au bâtiment treize. Sur le chemin, Hajime donne sa perception du passé de Musashi et jure de retrouver l'homme avec la cicatrice, avant de ramener Jyugo dans sa cellule.[3]

Partie 2

Hajime est de nouveau obligé de renvoyer Jyugo en fuite dans sa cellule. Après cela, il est approché par Mitsuru qui annonce l'arrivée du dernier garde du bâtiment 13; Hitoshi, le frère cadet de Hajime, qu'il essaie rapidement de convaincre de rentrer chez lui. Plus tard, il déplore le nouveau travail d'Hitoshi tout en se reposant dans une salle du personnel, tandis que ses collègues le félicitent. Ce faisant, Jyugo, Uno, Rock et Nico apparaissent et annoncent qu'ils ne pensent pas que les deux sont frères, au grand dam de Hajime. Les détenus les incitent finalement tous les deux à participer à un match d'évasion dans l'espoir de prouver que leurs soupçons sont corrects. Irrité, Hajime poursuit Uno et Rock et explique à Hitoshi que le travail sera trop dur pour lui, cependant son frère insiste sur le fait qu'il aidera malgré tout. Continuant à chasser les détenus, il est finalement pris dans un piège déclenché par Uno, dont il se libère avant de les attaquer tous les deux en leur lançant Hitoshi. Il continue d'utiliser son frère pour attaquer les détenus et briser des pièges jusqu'à l'arrivée de Mitsuru. Hitoshi révèle que le bâtiment treize n'était que sa mission temporaire, remerciant Hajime d'avoir pu travailler avec lui avant d'être transféré au bâtiment quatre.

Peu de temps après, le prix de Rock pour avoir remporté le tournoi du Nouvel An (un four en pierre) est installé et un détenu du bâtiment de Samon est invité à le partager; Hajime prévient Samon que cela ne se reproduira plus. Quelque temps plus tard, le prix de Nico (une salle de jeux) est terminé et Hajime est chargé de s'assurer que les détenus se comportent bien. Il commence bientôt à se disputer avec Samon sur les interactions entre leurs détenus respectifs, finissant par être rompu par Kazari. Il apparaît plus tard dans la nouvelle salle de loisirs d'Uno, dans laquelle il aide à contrecœur à déplacer des meubles. Comme la plupart des surveillants et leurs détenus se rassemblent dans la salle de récréation, il s'énerve de leurs singeries, en particulier celle de Mitsuru qui apporte un grand nombre de jeux aux détenus. Quand Momoko semble examiner la pièce, Hajime lui fournit des collations. Au bout d'un moment, Hajime ordonne aux détenus de retourner dans leurs cellules; agacé par leurs protestations persistantes, il finit par les frapper tous.

À un moment donné cette nuit-là, Hajime apparaît à l'extérieur pour réprimander Jyugo évadé.Le lendemain, il rend visite à Mitsuru dans la salle de radiodiffusion pour revoir les enregistrements de la nuit précédente, croyant qu'il pourrait y avoir un intrus à l'intérieur; cependant, les caméras n'affichent rien.[4]

Bâtiment 5

Hajime assiste à une réunion des superviseurs au siège où Momoko explique qu'elle a été appelée à une réunion d'urgence. Alors que lui et les autres superviseurs se demandent de quoi il s'agit, Hajime gronde Tomato Ichijou et Mao Nimaijita pour avoir parlé hors de leur temps de parole. Quelque temps après la réunion, il rencontre Samon en colère dans le couloir et arrive dans une salle du personnel à proximité pour trouver une atmosphère tendue.

Plus tard, Hajime est présent dans son bureau où il demande à Seitarou où se trouve Yamato. Seitarou répond qu'il est probablement en retard de l'entraînement avant de lui demander si quelque chose était arrivé à Jyugo, après avoir remarqué qu'il se comportait étrangement. Indifférent, Hajime déclare qu'il va bien. Ce faisant, Yamato apparaît dans la salle du personnel et Hajime lui demande instantanément pourquoi il est revenu si tard; insensible, Yamato attaque de manière inattendue Hajime qui bloque l'attaque et demande des réponses à son comportement. Yamato reste silencieux et continue d'attaquer, Hajime réussissant finalement à l'assommer; ce faisant, il se plaint de ses piles de paperasse qui ont été ruinées en conséquence. Seitarou le gronde pour son insouciance avant de tenter de soigner Yamato blessé. Alors que Hajime se demande pourquoi il a agi de cette manière, il se réveille et rend Seitarou inconscient. Finalement, Hajime parvient à le vaincre; comme il le fait, il remarque un talisman sur la nuque. En examinant le talisman, il semble le reconnaître de quelque part.

En réponse au talisman, Hajime se rend au bâtiment cinq et s'arrête dans une salle de garde en chemin. Là, il rencontre Kiji, à qui il demande où est Samon; Kiji l'accuse à la hâte de vouloir choisir un autre combat. Niant cela, Hajime lui montre le talisman dont il déduit qu'il vient du bâtiment de Samon. Alors qu'il continue son chemin pour rendre visite à Samon, Kiji révèle qu'il n'a pas pu le contacter depuis un certain temps.

S'arrêtant à la cellule treize avant de partir, Uno demande à Hajime s'ils peuvent venir avec lui au bâtiment cinq, une demande que Hajime refuse instantanément. Il demande pourquoi ils souhaitent y aller, Uno expliquant leur théorie selon laquelle Rock et Yamato ont commencé à agir violemment à cause du bâtiment cinq. Alors que Hajime continue de refuser, Uno menace de sortir de la cellule et de partir seul s'il ne les prend pas. Se rendant compte qu'il serait en difficulté pour avoir permis à des prisonniers de sortir, Hajime, après de longues délibérations, accepte de les emmener avec lui mais les avertit de ne pas causer de problème. Irrité, Hajime emmène à contrecœur Uno, Jyugo et Nico avec lui, espérant que rien ne va mal.

Alors que Hajime et ses détenus arrivent à l'extérieur du bâtiment cinq, Hajime contacte Mitsuru et demande l'état du bâtiment cinq. Mitsuru révèle finalement qu'il n'y a pas de gardes présents dans le bâtiment et le presse pour enquêter sur l'affaire. Irrité, Hajime coupe la communication avec lui juste au moment où l'entrée du bâtiment s'ouvre; il gronde à la hâte Jyugo pour avoir ouvert les choses sans autorisation, bien que Jyugo nie l'avoir fait. Ils entrent dans le bâtiment, Hajime se demandant pourquoi personne n'est à proximité. Ce faisant, un piège en forme de grande cage apparaît; Hajime réprimande les détenus pour leurs actions imprudentes, pour se rendre compte que c'est lui qui est pris au piège. Il est bientôt également menotté et enchaîné. Alors que les détenus se moquent de son état, ils tombent aussitôt dans une trappe et Hajime ne montre aucune sympathie. Alors qu'il les réprimande, Inori Hakkai l'un des gardes du bâtiment 5 apparaît et se moque de Hajime pour avoir été capturé si facilement.

Hajime est menotté par Inori et emmené au niveau le plus bas de la prison souterraine de Gogyousan. Inori le remercie moqueusement de s'être fait prendre sans causer de problèmes, tandis que Hajime déclare que cela est dû uniquement aux menottes utilisées pour le retenir; Inori confirme qu'ils appartenaient à l'ancien superviseur du bâtiment 5 Enki Gokuu et causeraient des dommages irréversibles à ses membres s'il tentait de les forcer, avant d'enfermer Hajime dans une cellule voisine. Alors qu'il se demande ce qu'il devrait faire de la situation, Hajime est moqué par Samon, qui est enfermé dans une cage en face de la sienne; ils commencent rapidement une dispute et Hajime demande ce qui se passe dans le bâtiment cinq. Découragé, Samon se souvient de la fuite d'Enki et de la trahison subséquente par Inori, expliquant que même s'il tentait de riposter cette fois, il échoua. Peu sympathique, Hajime demande pourquoi les biens d'Enki, que Samon était censé avoir détruits, restent encore; déduisant que Samon les a cachés, il le réprimande et déclare qu'ils doivent tuer Enki pour l'arrêter.

Quelque temps plus tard, Hajime et Samon entendent une perturbation d'un niveau supérieur et Samon explique que c'est le résultat des éventails de Ruka Gojou, un prisonnier libéré. Il déclare également la possibilité d'un autre Ki qu'il ne peut pas lire correctement, au grand désagrément de Hajime. Après un moment, Hajime remarque quelque chose de suspect à propos des menottes placées sur lui. Impatient de son emprisonnement, il annonce ses plans pour s'échapper et capturer Enki, déclarant qu'il doit faire son travail. Samon lui rappelle les menottes mortelles, et il déclare simplement que rester là où il est est une honte et se déplace pour les briser. Au moment où il le fait, Jyugo apparaît et le dissuade; irrité, Hajime demande pourquoi il est venu. En détresse, Jyguo déclare qu'il est venu parce qu'il le voulait. Hajime voit son raisonnement comme enfantin et se moque de lui; malgré cela, il ordonne finalement à Jyugo de le libérer malgré le regard de Samon. Après avoir été libéré de sa cellule et de ses menottes, Hajime interroge Jyugo sur ses expériences dans le tunnel avant de commencer à retourner à la surface pour trouver ses affaires. Jyugo demande bientôt s'ils doivent sauver Samon, et Hajime lui ordonne de le faire après avoir pensé qu'il aurait des ennuis s'il ne le faisait pas. Alors que Jyugo libère Samon, ce dernier attaque rapidement Jyugo et réprimande Hajime pour avoir gardé secret ses compétences d'évasion; Hajime l'agresse aussitôt, menaçant de l'enfermer à nouveau.

Samon continue de faire pression sur Hajime à propos de ses détenus, Hajime cherchant continuellement des excuses. Finalement, il change de sujet et demande où est Inori, demandant pourquoi Samon s'est laissé trahir si facilement; alors que Samon prétend qu'il n'était obéissant qu'à cause des menottes, Hajime révèle qu'elles sont fausses. Il accuse finalement Samon de ne pas comprendre Inori, affirmant que les sentiments des gens ne sont pas simples. Ses paroles incitent Samon à s'enfuir en détresse; Hajime le suit, traînant Jyugo derrière lui. Ils découvrent finalement la cellule détruite d'Enki, discutant de sa grande force et des motivations d'Inori. Alors qu'ils continuent à traverser le souterrain, Hajime, Samon et Jyugo rencontrent une horde de poupées Jiang Shi. Ordonnant à Jyugo de garder ses menottes et ignorant les plans de Samon de le dénoncer à Momoko, Hajime commence à abattre les poupées Jiang Shi avec une grande efficacité, bien qu'il se disputait continuellement avec Samon ce faisant, les querelles se terminant par la violence physique.

Les poupées Jiang Shi vaincues, Hajime traverse le reste de la prison souterraine aux côtés de Samon, avec qui il continue de se disputer. Alors qu'il s'approche de la surface, il s'arrête pour dire à Uno repris de ne pas quitter sa cellule avant de courir pour rattraper Samon.

Après un certain temps, Hajime arrive à la surface où il est immédiatement accueilli par Enki qui tente de tuer Jyugo; Hajime bloque l'attaque et le réprimande. Tentant d'appréhender davantage Enki, il est finalement paralysé par les charmes de Noriko Sanzou une subalterne d'Enki, à son grand désarroi. Interrogé sur la nature des charmes de Jyugo, il rejette la question et demande à Noriko de les supprimer, ce qu'elle refuse. Son insistance sur sa nature dangereuse pousse Jyugo à se demander s'ils se détestent, provoquant une dispute entre eux. Alors qu'ils se chamaillent, Hajime remarque que Noriko prépare une autre série de charmes et avertit Jyugo de fuir, mais il est trop tard car Jyugo est bientôt capturé à ses côtés. Irritée, Hajime demande à Noriko son objectif et en déduit qu'elle est venue aider Enki à s'échapper, la traitant de criminelle pour cela. Noriko renonce à ses paroles et déclare qu'il est une présence maléfique; Hajime prétend être ordinaire et réitère qu'elle est en train de commettre un crime et qu'elle peut finir par aider à un meurtre. Leur conversation se termine lorsque Jyugo brise les sceaux placés sur lui, demandant à Noriko ce que lui et Enki savent de lui.

Hajime regarde Noriko et Enki se préparer à tuer Jyugo, seulement pour que Jyugo utilise ses lames contre eux. À ce qu'il fait, Samon le libère, Kiji et Kenshirou de leurs sceaux; ingrat, Hajime réprimande Samon pour avoir fui Enki. Alors que Jyugo émerge en brandissant ses lames, Hajime nie la responsabilité du détenu et entreprend de l'appréhender. Avant qu'il ne puisse aller très loin, il est retenu par ses collègues qui lui rappellent les événements chaotiques qui se sont produits plus tôt cette année à la suite des actions violentes de Hajime et de sa suspension. Alors que Hajime panique à l'idée d'une autre suspension, Kiji tente de former un plan et Hajime se met à affronter Jyugo. Il demande pourquoi Jyugo est venu avec lui, l'accusant de "s'enfuir" comme il l'a fait plus tôt; cependant, Jyguo supprime ses lames et annonce son désir de recommencer dans la prison, satisfaisant Hajime.

Suite à ce spectacle, Enki affronte Hajime et continue d'insister sur le fait que Jyugo est dangereux. Hajime déclare qu'il s'en fiche et se réfère à Enki et à ses alliés comme une nuisance, se plaignant de ses problèmes personnels et leur ordonnant de retourner dans leurs cellules en vain. Suite à la conversation, Hajime et Jyugo se déplacent pour attaquer Noriko, Jyguo déclarant qu'il souhaite agir pour son propre bien et révélant qu'il a déjà enlevé ses menottes, au grand dam de Hajime. Il continue ensuite à combattre les poupées Jiang Shi à proximité, interrompu lorsque Jyugo est spontanément jeté vers lui; Hajime ignore ses appels à l'aide, affirmant l'avoir mal entendu. Jyugo explique brièvement la situation avant d'utiliser Hajime comme tremplin pour arriver là où il doit atteindre, Hajime procédant à le battre avec agacement. Tentant de lire les mouvements de la poupée Jiang Shi, il remarque qu'il a de nouveau été attaqué par le Ki de Noriko. Il écoute pendant qu'elle explique ses motivations à Jyugo, qui affirme son manque de peur et de doute sur la question.

Alors que Noriko continue ses tentatives pour combattre Elf, un intru, et protéger Enki, Hajime écoute Jyguo qui explique que la femme lui rappelle lui-même et Musashi avant de déclarer son désir de la combattre. Indifférent, Hajime se moque du manque d'endurance et de capacités de combat du détenu et se chamaille avec lui jusqu'à ce que Noriko attaque à nouveau, scellant finalement Jyguo dans une grotte de rochers. Alors que Hajime se déplace pour la réprimander, sa présence est remplacée par celle de son frère, Houdzuki Sanzou, qui supplie Hajime de la sauver. Il écoute à contrecœur Houdzuki, qui prétend que Noriko n'a rien fait de mal et que tout ce qu'il veut faire est de la sauver. Irrité, Hajime compare les frères et sœurs et leurs objectifs à ceux d'Enki et appelle Noriko un monstre pour ne pas avoir vu ceux qui l'entourent comme des humains. Houdzuki nie ses affirmations, affirmant que Noriko avait une grande confiance dans le monde et avait été continuellement abusée et maltraitée simplement parce qu'elle était différente des autres. Leur conversation passe aux événements controversés concernant le meurtre apparent d'Enki, avec Hajime se demandant pourquoi Houdzuki n'a pas essayé d'enquêter à ce moment-là; Houdzuki blâme Hajime pour avoir détruit la scène du crime et affirme sa haine pour lui.

Irrité par ses paroles, Hajime continue de demander à Houdzuki pourquoi ils prévoient de tuer Jyguo. Quand il ne répond pas, Hajime l'attaque et déclare qu'il protégera Jyguo dans le cadre de ses fonctions, quels que soient leurs motifs. Menaçant de le tuer, Hajime continue d'attaquer, déclarant que les actions de Houdzuki sont égoïstes et lâches avant de continuer à le battre pour que Noriko ne puisse plus utiliser son corps. Alors qu'il se prépare à tuer Houdzuki, il est arrêté par Noriko qui envoie une explosion de Ki vers Jyugo; ce dernier émerge des rochers dans lesquels il était auparavant piégé, promettant de finir les choses. Hajime remet en question les plans du détenu, seulement pour que Jyugo l'ignore et tente de combattre Noriko qui attaque rapidement. Hajime protège Jyguo de l'attaque et demande une fois de plus ce qu'il recherche, Jyugo refusant catégoriquement de répondre. Hajime tente de lui ordonner de partir, provoquant une dispute entre eux alors que Noriko continue d'attaquer. Hajime continue d'interroger Jyguo alors que les deux courent, devenant finalement irrité et réussissant à jeter Jyugo à une grande distance dans sa tentative de l'appréhender; cela permet à Jyugo d'approcher Noriko, à qui il adresse des mots encourageants.

Avec Noriko et Houdzuki finalement vaincus, Jyguo demande à Hajime s'ils ont pris les bonnes actions, Hajime répondant qu'il ne sait pas ni ne s'en soucie. Les deux rencontrent Enki et Samon au milieu de leur bataille, et Hajime se souvient qu'Enki s'est rendu à Hajime après son meurtre présumé et son affirmation selon laquelle il en prendrait l'entière responsabilité. Affirmant extérieurement que ces obligations sont sans valeur, Hajime allume une cigarette et continue d'examiner la situation. Alors que le combat entre frères semble arriver à sa conclusion, Jyguo s'avance pour leur demander quelque chose, au grand dam de Hajime. Alors que Jyguo se blesse presque d'épuisement, Rock, Tsukumo et Yamato réapparaissent, Hajime grondant ce dernier pour son insouciance habituelle. Alors que les choses se calment, Uno et Nico réapparaissent pour saluer Jyguo et Hajime leur ordonne finalement de retourner avec lui au bâtiment treize.

De retour au bâtiment treize, Hajime se rend à l'infirmerie où il est réprimandé par le médecin Okina Otogi pour ses actes irresponsables. Quelque temps plus tard, il est approché dans le couloir par Samon, qui promet de prouver l'innocence d'Enki afin que le bâtiment cinq puisse le vaincre lors du prochain tournoi du Nouvel An.[5]

Partie 3

À la suite des événements dans le bâtiment cinq, Hajime donne aux détenus de la cellule treize un ensemble de maillots de sport envoyés par Samon en guise d'excuses, ignorant leurs plaintes. Plus tard, il emmène Upa dans la cellule treize pour le superviser tandis que le bâtiment cinq subit une reconstruction; il doit bientôt rompre un combat entre Upa et Rock, attaquant le premier après qu'il lui manque de respect. Les choses reviennent bientôt en grande partie à la normale, avec Hajime finissant par chasser Jyguo, Uno, Nico et Rock alors qu'ils s'échappent à nouveau, menaçant de les tuer. Avant qu'il ne les atteigne, ils sont confrontés à Samon; Hajime le frappe à la tête pour tenter de provoquer l'amnésie afin qu'il oublie les événements qui se sont déroulés dans le tunnel de Gogyousan. Ses actions suscitent l'indignation de Samon, qui fait un rapport sur Haijme et ses détenus à Momoko. Comme il le fait, Uno, Nico et Rock apparaissent et le défient pour voir s'il peut les garder dans leurs cellules plus efficacement que Hajime. Hajime critique l'abrasion des détenus mais accepte finalement le match, recevant la permission de Momoko d'échanger des places avec Samon pendant une journée.

Voyageant dans le bâtiment cinq, il se présente à Qi, Upa et Liang et conclut en interne qu'il préfère traiter avec les anciens membres de la mafia que ses propres détenus, bien qu'il devienne rapidement irrité par leurs commentaires irrespectueux. En examinant le programme de la journée, il perd son sang-froid en réalisant que la routine du bâtiment cinq ne consiste en rien d'autre que de la formation. Il escorte finalement les détenus à l'arène et espère que sa tâche à venir sera facile, mais il est bientôt approché par Liang qui le défie à un match; Upa explique que Samon avait promis de les combattre à ce moment-là, et Hajime devrait prendre sa place. Hajime refuse catégoriquement, ce qui oblige Liang à essayer de se battre avec lui; Hajime l'assomme aussitôt, obligeant ses compagnons de cellule à réprimander son comportement violent. Agacé, Hajime finit par faire une pause et rencontre Inori, qui se moque de ses luttes avant de montrer à Hajime son nouveau bras prothétique et de s'excuser pour ses actions précédentes. Hajime rejette ses excuses mais est finalement approché par Houdzuki qui s'excuse timidement; Hajime le repousse également, déclarant qu'il n'a aucun intérêt à garder rancune. Suite à ces conversations, Hajime décide de faire une pause cigarette pour se faire dire par Inori qu'il n'y a pas de fumoir dans le bâtiment 5, à sa grande horreur.

Après le match de Hajime et Samon, les deux se présentent au bureau de Momoko où Samon affirme qu'il n'a rencontré aucun problème, au grand soulagement de Hajime. Cependant, il poursuit en soulignant la paresse intolérable des détenus, ce qui a conduit Hajime à sortir la cellule 13 pour une séance de formation de style cinq. En regardant les détenus, Haijme est témoin des compétences d'acupuncteur de Houdzuki et envisage de le faire transférer dans le bâtiment 13. Quelque temps après ces événements, Hajime s'approche de Tomato Ichijou le superviseur du bâtiment 1 à l'infirmerie où il harcèle Trois et Jyugo. Après avoir réprimandé Tomato, ce dernier allume Hajime et menace de regarder à travers les caméras de surveillance du bâtiment 13 si Hajime ne lui permet pas d'examiner Jyguo et ses chaînes. Indifférent, Hajime rapporte plus tard le comportement de Tomato à Momoko.

Plus tard, Hajime est obligé de se réveiller tôt afin d'appréhender Jyugo en fuite. Alors qu'il le réprimande, Hajime remarque un changement dans la conception du couloir; tout en enquêtant, lui et Jyugo tombent tous les deux dans un sous-sol voisin. Déduisant qu'ils sont à nouveau piégés dans un sous-sol, Jyugo demande à Hajime de contacter Yamato, mais Hajime a oublié d'apporter du matériel de communication. Alors qu'il blâme Jyugo pour son oubli, il remarque les caméras de surveillance environnantes et décide d'essayer de s'échapper du sous-sol sans avoir de problèmes.[6]

Personnalité

Hajime est de nature sévère, irritable, de mauvaise humeur, tendue et intimidante. Il prend ses fonctions très au sérieux et est extrêmement dévoué à son travail; On dit qu'il a atteint ses niveaux actuels de force grâce à un travail acharné et à un engagement pur, qui a gagné l'admiration et la notoriété de ses subordonnés. Il prétend qu'il est prêt à tout pour le bien de son travail, y compris mutiler et tuer d'autres personnes si nécessaire; cet état d'esprit lui permet d'essayer de le faire sans aucun signe de remords ou d'empathie, l'amenant à être reconnu comme une personne inutilement violente et agressive. Malgré cela, il est souvent égoïste et se plaint s'il est forcé de faire un travail supplémentaire. Il est connu pour être un bourreau de travail et s'ennuie de façon irrationnelle lorsqu'il est forcé de prendre même de courtes périodes de congé ; lorsqu'il reçoit une suspension de trois jours en raison de ses propres actions violentes, il a recours à la paperasse en dehors de son propre département et faire du bénévolat pour réduire son ennui.

Malgré son dévouement et son efficacité habituels, Hajime s'est avéré plutôt audacieux et oublieux lorsqu'il s'agit de questions en dehors de ses fonctions. De plus, il n'est pas au-dessus des règles lui-même, comme garder un chat de compagnie au travail, fumer habituellement dans des zones non-fumeurs sans se soucier des protestations des autres et, plus sérieusement, ne pas signaler les fréquentes tentatives d'évasion de la cellule treize pour éviter les répercussions. Ce dernier point le rend très nerveux autour de son patron, craignant qu'elle ne découvre sa tromperie.

Hajime est un individu colérique qui est enclin à la fois à crier et à agir violemment envers ceux qui le mettent en colère, croyant que ce faisant, les autres finiront par apprendre leur place; il a tendance à conseiller la force brute comme le moyen le plus efficace de traiter les prisonniers gênants et doit être retenu par ses collègues à plusieurs reprises.

Hajime est un individu apathique, arrogant et sans remords qui admet ouvertement ces traits, mais ne fait pas grand-chose pour les rectifier. Il admet régulièrement qu'il n'agit que pour son propre bien et, lors d'une bataille meurtrière avec Enki Gokuu, s'arrête pour se plaindre de ses problèmes personnels et des revers qui en résultent. Il considère rarement comment une situation donnée affectera d'autres que lui, et son attitude désagréable contribue grandement à la relation tendue que lui et ses collègues partagent; il leur parle souvent avec condescendance, semblant se considérer comme supérieur à eux en raison de son statut de gardien le plus puissant de la prison. Malgré cela, il ne semble pas tenir ce titre en très haute estime. Il se soucie très peu de l'opinion des autres et se vante rarement de ses capacités supérieures, indiquant en outre son apathie.[7]

Apparence physique

Hajime est un homme au visage sévère dont les traits les plus distinctifs sont sa tête chauve et la grande cicatrice en forme de croix autour de son œil gauche. Il se tient à une hauteur supérieure à la moyenne et a une carrure légèrement tonique, une peau légèrement bronzée et des yeux rouges foncés et nets.

Hajime porte l'uniforme standard des gardiens de la prison de Nanba qui, contrairement à la majorité des gardiens, il porte sans modifications personnelles. Les seuls changements sont ceux qui le distinguent en tant que superviseur; une ligne supplémentaire de bordure dorée sur chaque manche de veste, des accords dorés sur son chapeau et des épingles rectangulaires en or sur son col. En tant que gardien du bâtiment treize, il porte un brassard rouge sur son bras gauche. Son badge d'identification‌ est épinglé sur le côté gauche de sa poitrine.[8]

Entourage

  • Cellule 13 : Composée de Uno, Nico, Rock et Jyugo, la cellule treize est la cellule qui donne le plus de fil à retordre à Hajime à cause de leurs multiples tentatives d'évasions.
  • Seitarou Tanabata et Yamato Godai sont les deux gardes du bâtiment 13 avec qui il est le plus proche. Bien qu'il se montre souvent exaspéré par leurs actions et leur manque de faculté, il se révèle parfois gentil, leur donnant quelques conseils.
  • Momoko Hyakushiki : Elle est sa directrice. Même si elle est amoureuse de lui, elle s'y prend très mal et finit toujours par l'effrayer, Hajime craignant qu'elle ne découvre la vérité sur les évasions de la cellule 13.
  • Mitsuru Hitokoe : Hajime et lui semblent être des amis proches, alors que cette amitié n'est pas réciproque. Mitsuru admire la force et le charisme de Hajime.

Galerie

Voir également

           Héros des Anime Mangas Navbox.png
Personnages
Groupes
Advertisement